LES FONCTIONNAIRES DE POLICE

4 Nov 2016

 

J'ai un problème avec cette formule dont je subodore qu'il n'est pas que sémantique. Lorsqu'on parle des professeurs, des instituteurs, des inspecteurs des impôts, que sais-je, on ne dit jamais " les fonctionnaires de l'Education Nationale" ou "le fonctionnaire des impôts".

Pour la police, c'est différent. L'adjonction du qualificatif "fonctionnaire" semble destinée à donner à leur statut une importance, une respectabilité, une sorte d'immunité qui fait qu'en s'attaquant à eux, c'est à l'état, à la République, à ses serviteurs les plus valeureux que l'on s'attaque.


J'avoue que cela finit par être un peu ridicule d'entendre à satiété "le fonctionnaire de police" au lieu de "le policier" tout aussi respectable et tout aussi utile à la société sans ce qualificatif qui finit par prêter à sourire.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

LAST POSTS
Please reload

FOLLOW ME
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
SEARCH BY CATEGORIES
Please reload

FEATURED POSTS
Please reload

ARCHIVE
Please reload

DERNIER OUVRAGE PARU
Couverture de l'ouvrage la faillite de la pensée managériale

Dans ce livre, François Dupuy s'attache à démonter les mécanismes de l'appauvrissement de la pensée managériale et à en montrer les conséquences désastreuses pour les entreprises.

TAGS
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now