LES FONCTIONNAIRES DE POLICE

4 Nov 2016

 

J'ai un problème avec cette formule dont je subodore qu'il n'est pas que sémantique. Lorsqu'on parle des professeurs, des instituteurs, des inspecteurs des impôts, que sais-je, on ne dit jamais " les fonctionnaires de l'Education Nationale" ou "le fonctionnaire des impôts".

Pour la police, c'est différent. L'adjonction du qualificatif "fonctionnaire" semble destinée à donner à leur statut une importance, une respectabilité, une sorte d'immunité qui fait qu'en s'attaquant à eux, c'est à l'état, à la République, à ses serviteurs les plus valeureux que l'on s'attaque.


J'avoue que cela finit par être un peu ridicule d'entendre à satiété "le fonctionnaire de police" au lieu de "le policier" tout aussi respectable et tout aussi utile à la société sans ce qualificatif qui finit par prêter à sourire.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

LAST POSTS
Please reload